Contenu | Menu | Recherche

We aim to misbehave

Exploirateurs de Bruines : Les zéros aux dix lexiques d’avril, face aux six reines artrempent la ville

Les rôlistes qui ne rentrent pas les soirs de pluie finissent toujours par arriver dans le Rainiverse. Entre Perdus Sous la Pluie, Libreté, De Bile et d'Acier, et maintenant Exploirateurs de Bruines, il y en a pour tous l’égout, ou presque.

Il faut dire l’univers que développe Vivien Féasson, depuis 2014 et Perdus Sous la Pluie, a tout pour plaire : la proposition forte des enfants livrés à eux-mêmes dans une ville abandonnée où rôdent de dangereuses sirènes ; l’ambiance post-apocalyptique que les personnages cherchent maladroitement à rendre plus médiévale fantastique ; la légèreté du point de vue des enfants qui contraste avec la puissance des émotions qu’ils peuvent éprouver dans de telles conditions ; la fragilité des personnages qui rend les défis encore plus grands. C’est un plaisir que d’y entrer et de lutter pour garder la tête hors de l’eau sous cette pluie incessante, d’espérer l’éclaircie qui ne viendra pas, jouer au jour le jour, nouer des amitiés, pleurer, rire, essuyer un bobo, se relever, ou y rester…

Si Libreté mettait en valeur les relations interpersonnelles des personnages et de leur communauté dans un cadre sous tensions, si De Bile et d'Acier abordait le poids de responsabilités démesurées posées sur les épaules d’adolescents dans un cadre délétère, Exploirateurs de Bruines, lui, propose de partir à l’aventure avec des amis dans une ville bien trop dangereuse pour des enfants. Ici, plus question de se cacher derrière les murs d’une enclave, mais bien d’artremper les rues et les bruines, enquête de trésors pour eux-même et pour ceux restés bien au chaud loin du danger.

Qui dit nouvelle ambiance dit aussi nouveau système. Vivien Féasson laisse de côté les 2D6 du système Apocalypse qu’il avait particulièrement bien adapté pour Libreté, pour réaliser une adaptation bien à lui de Macchiato Monsters et du Black Hack. De ces dernier, il garde le d20 sous la caractéristique, et surtout le principe génial du dé d’usure qui a déjà fait des émules. Du premier, il garde l’évolution des personnages. Mais il crée des classes de personnages faciles à prendre en main et, au tout, ajoute une idée innovante, transformer les caractéristiques en résistances. En effet, ici il n’est plus trop question de savoir si une action sera couronnée ou non de succès, mais bien du prix à payer pour cette réussite. On apprécie cet esprit résolument tourné vers l’avancement de l’histoire, qui garde quand même la sensation de danger et d’attrition permanente quand chaque « oui » qui arrive a de bonnes chances d’être un «oui, mais». L’histoire avance, mais elle rebondit.

Et pour nourrir cette histoire, il y a cet univers unique qui gagne en richesse et se pare d’une nouvelle identité graphique et éditoriale. Sur le coup, Vivien s’est totalement lâché sur les expressions retravaillées à la sauce enfantine aux parfum de dyslexie. Heureusement, on ne s’y perd pas, que du contraire. Car la maquette de Willy Cabourdin est dynamique, aérée, lisible. On est pris par la main pour être lancé dans cet univers infini pour lequel de nombreuses bruines ne demandent déjà qu’à être explorées, et où des enclaves ne demandent qu’à naître des tables aléatoires.

L’équipage du GRoG est très heureux de mettre en avant cette nouvelle production indépendante de qualité, et le développement de cet univers unique. Empochez vos cannettes de cola de soin, saisissez-vous de votre raquette de tennis vorpale et de votre écu-sserole +1, couvrez votre petite tête du heaume de pas-ce-soir, et partez l’aventure jusqu’à pas d’heure, de toutes façons les parents ne sont pas là pour vous dire d’aller faire dodo…

Joyeux anniversaire !

...gagnent un niveau !

Proposer une news


Bonne nouvelle, vous pouvez proposer une news. La passerelle est bien trop occupée à maintenir le navire à flot pour naviguer sur tous les sites d'éditeur, mendier des infos à ses contacts, torturer ses amis. Vous avez sûrement l'...

Filtrer les vignettes en page de garde...

(Si aucune annonce du type souhaité n'existe, l'affichage sera celui par défaut)

Soutenez le Grog

Vous appréciez le Grog ?
Donnez un peu de votre temps
Donnez un peu d'argent

Faites découvrir le jdr

Faites découvrir le jeu de rôle grâce à l'excellente plaquette de la FFJdR. Il suffit de la télécharger...