Contenu | Menu | Recherche

We've done the impossible, and that makes us mighty

Cthulhu Hack : Mai voit la folie prendre place, de la Gironde jusqu'à l'Alsace

Quand les XII Singes reprennent un jeu, c’est rarement pour se contenter d’en faire une traduction. Ils le prennent, le peaufinent, et le développent avec le même soin que si c’était leur propre création. Un exemple typique est celui de Cthulhu Hack.

À l’origine un petit jeu en creative common de Just Crunch Games sorti en 2016, les XII Singes sortent une traduction de ce hack horrifique de OD&D en 2018. Ils ont sans doute été séduits par son accessibilité (on parle quand même d’une base de 1d20 sous caractéristique) agrémentées d’ajouts simples et bienvenus (nerf des caractéristiques à la création, avantages et désavantages, dés d’usures, …). D’autant que la mécanique de dés d’usure est ici mise au service de ce que l’on attend d’un jeu d’intrigue policière et d’horreur : la santé mentale, la récolte d’indices (Torche), et les relations sociales (Bagou). L’idée aussi est de ne pas bloquer les personnages dans l'histoire du fait d'un jet de dés malheureux. En effet, les indices de base sont toujours fournis aux personnages, et selon la réussite du jet, des indices ou des facilités supplémentaires sont fournis par le MJ, en cas d'échecs, se seront des difficultés qui seront mis au travers de la route des Investigateur.

La base était donc déjà enthousiasmante. D’autant qu’elle était accompagnée à sa sortie française de la réédition de l’Affaire Deluze, bientôt suivie par la création de Rouge Delaware. Mais là où la gamme se distingue encore davantage, c’est sur la qualité de ses campagnes originales ancrées en France.

Faut-il encore parler des Encagés ? Encore récemment saluée par le Prix Rôliste 2021, cette campagne de qualité s’offre en plus le luxe d’apporter de nouveaux éléments au jeu. Ainsi, la jauge de Respect s’y ajoute aux 3 autres (Sanity, Torche, et Bagou) pour représenter le regard des autres sur nous. Une manière simple mais géniale de mesurer l’impact des actions des PJ sur l’attitude des PNJ.

Et puis dernièrement est arrivée La Ville en Jaune… Une grande campagne basée sur certains faits historiques, en plein dans l'ambiance particulière des années 20, juste après la Grande Guerre, le nouveau basculement de frontière, et le rattachement de l'Alsace à la France. Le Reich Prussien avait déjà fait de Strasbourg et de l'Alsace sa vitrine, avec de grands travaux et la Neustadt, cette Ville Nouvelle, symbole de la puissance de l'Allemagne et de son Empereur. La France continue alors avec cette ubuesque "Francisation" de l'Alsace Moselle, et de grands travaux qui continuent, cette fois-ci au profit de la grandeur de la France. Cette ville, ballottée comme le reste de l’Alsace entre divers royaumes et puissances, fait ici l'objet d'un profond travail historique et de contes et légendes par Eric Dédalus.

La campagne de la Ville en Jaune, réutilise cette histoire de la ville de Strasbourg pour en pervertir subtilement certains aspects, et pousse les personnages à un travail d'enquête haletant au travers de toute la ville, à la rencontre de certains de ses personnages, et de ses fantômes. La qualité de la réalisation en fait un bel objet, imposant et regorgeant d'accessoires et… de matière pour faire vivre cette ville. Car en plus de la Campagne La Ville en Jaune, il nous est aussi proposé plusieurs scénarios, et inspirations basés sur les contes et légendes d'Alsace, de quoi créer un ancrage fort. Ces contes nous permettent d'emprunter les routes Romaines vers Argentoratum et les temples impies, aussi bien que les différentes époques médiévales, voire bien plus modernes avec les guerre de 1870 et celle de 1914.

La richesse historique de cette région est utilisée, détournée (? Ou pas ?!) pour nous emmener dans les affres de l'horreur et de la folie. Un astucieux jeu de perversion et de re-écriture nous permettant ainsi de profiter de multiples accroches de scénarios pour ancrer nos personnages dans un cadre riche. Riche et bien plus proche et familier à nos yeux que l’Angleterre victorienne, les universités du Massachusetts, ou d’autres cadres plus exotiques les uns que les autres que les classiques du genre nous ont déjà fait explorer plus souvent qu’à leur tour.

Le GRoG voulait saluer ce travail des XII Singes qui montre à nouveau que le Cthulhu « à la française » a une qualité que nous n’avons à envier à personne.

Joyeux anniversaire !

...gagne un niveau !

Archéologie ou histoire ludique ?


Il y a toujours des débats chez les Groguistes pour savoir s'ils se considèrent comme des historioludologues ou des archéoludologues. La section Encyclopédie du navire donne raison à chacun. La chronologie retrace en une seule pa...

Filtrer les vignettes en page de garde...

(Si aucune annonce du type souhaité n'existe, l'affichage sera celui par défaut)

Soutenez le Grog

Vous appréciez le Grog ?
Donnez un peu de votre temps
Donnez un peu d'argent

Faites découvrir le jdr

Faites découvrir le jeu de rôle grâce à l'excellente plaquette de la FFJdR. Il suffit de la télécharger...